Travailler à distance, travailler ensemble de collège à collège avec l’aide d’un formateur.

 

 

image142

Voici quelques éléments descriptifs d’un travail conduit dans le cadre de la formation continue de l’académie de Besançon au cours de l’année 2003/2004.

Je n’ai pas reconduit ce type de travail par la suite, attendant que les enseignants engagés dans des formations pédagogiques acquièrent plus d’aisance dans l’utilisation des outils de travail numériques.

J’ai utilisé un site commun à trois établissements scolaires distants engagés dans des formations sur une année : http://els6.ac-toulouse.fr/aider-eleve

Dans chaque site, j’ai animé trois séances de travail en présentiel et proposé un d’accompagnement à distance grâce au site de formation

La proposition d’accompagnement a été faite collectivement puis relayée par un mèl individuel.

Dans chaque collège, chaque projet était différent :

– améliorer le conseil de classe

– aider les élèves individuellement,

A l’origine j’ai imaginé de proposer un accompagnement à distance car j’avais identifié les besoins suivants :

– pour les participants : un intérêt pour les projets des autres équipes et un besoin de pouvoir faire appel au formateur entre deux séances en présentiel.

– pour le formateur : la possibilité donnée de proposer des ressources à consulter en intersession et de répondre à des questions.

Les aspects positifs en fin de parcours de formation :


– pour les participants assez à l’aise avec l’utilisation des outils numériques utilisés, un intérêt pour l’utilisation du site de formation pour questionner le formateur, déposer un document et consulter les ressources proposées par le formateur.
– pour le formateur : une motivation accrue par les sollicitations des participants en intersession, signe d’intérêt pour la formation proposée.

Les difficultés rencontrées au cours de cette formation mixte en présentiel et à distance :

– pour les participants peu à l’aise avec l’outil informatique… un sentiment de culpabilité et de frustration lié à la difficulté à utiliser les supports numériques

– pour le formateur : le sentiment de risquer de marginaliser de ce fait là certains participants.

En conclusion j’ai envie de dire que l’accompagnement des projets d’équipes d’établissement à distance est potentiellement d’une grande richesse, les échanges inter-établissements deviennent plus faciles et permettent de valoriser le travail fait sur chaque site en le rendant accessible à d’autres.

Il reste à réduire la fracture numérique au sein du monde enseignant pour que ces pratiques puissent devenir accessibles à chacun.

Une formatrice

Laisser un commentaire