Technologie, technologies, technologies !

hammer-296388_960_720
Image en CC0 sur Pixabay

Il m’est arrivé lors d’animations de formations de rencontrer des formateurs qui boudaient le fait d’utiliser la plateforme de formation de leur organisme de formation. Certains, rares, refusaient même toute utilisation et préféraient manipuler leurs outils.

Il me semble qu’il est bien vain de ne pas jouer le jeu. L’organisme a fait un choix à un moment donné. Cela n’empêche pas de le remettre en cause, mais on ne passe pas d’une plateforme à une autre en cliquant des doigts.

Et puis, la plupart des outils se ressemblent, qu’ils soient asynchrones ou synchrones. Ils font tous à peu près les mêmes choses. Nous avons bien sûr les uns les autres des préférences, mais cela reste à la marge.

Dans mon cas, mes débuts avec Moodle étaient hésitants, dubitatifs. C’est en utilisant réellement la plateforme que j’ai fini par l’apprécier.

En fait, l’élément fondamental reste le projet pédagogique que vous menez. Il n’y a pas d’outil parfait.

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr www.espace-formation.eu espace-formation.biz

A la recherche d’effets…

revue_internationale1

En anglais : International Journal of Technologies in Higher Education.

Dans le dernier numéro de la revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, Françoise Doc, Marcel Lebrun et Denis Smidts ont écrit un article intitulé : « À la recherche des effets d’une plate-forme d’enseignement / apprentissage en ligne sur les pratiques pédagogiques d’une université : premières approches ».

Les auteurs se basent sur l’hypothèse de l’effet catalyseur des technologies sur le changement pédagogique. Pour valider ou invalider cette hypothèse ils ont mis en place une enquête auprès des personnes concernées.

Adresse : http://www.ijthe.org/IMG/pdf/RITPU_v05n01_45.pdf 

Les auteurs ont interrogé étudiants et enseignants sur leur perception des changements induits par l’utilisation d’un outil plate-forme après six ans d’utilisation.

Les résultats récoltés sont intéressants car basés sur une pratique longue et en grand nombre (21000 personnes, 5000 membres du personnel).

Les plus values les plus marquantes de l’avis des étudiants sont :

« Ils ont davantage d’interactions entre eux grâce à Icampus , se disent plus motivés, indiquent qu’ils mettent en œuvre des compétences de plus haut niveau (esprit critique…), qu’ils développent leurs compétences en recherche d’information et en utilisation des TIC… » – p. 56

Pour les enseignants les plus sont les suivants :

« Les enseignants, de leur côté, estiment qu’ils ont davantage d’interaction avec leurs étudiants, qu’ils mettent à disposition des ressources plus variées, qu’ils gèrent plus facilement des travaux de groupe. » – p. 56

En formation à distance, mais de façon générale dans l’utilisation d’environnements numériques d’apprentissages, il semble important de mener ce genre d’enquête auprès des utilisateurs pour mesurer autant que faire se peut les impacts d’un dispositif axé sur l’utilisation d’une plate-forme en ligne. On évite ainsi le danger d’une approche techniciste qui omettrait d’observer et de mesurer si les apports (information, communication, apprentissage) sont pertinents, durables et transférables.