Utiliser des ressources en toute légalité, réalité ou chimère ?

old-books-1237619_960_720
Image sur Pixabay

Bonjour à Vous,

Un parcours de formation que l’on écrit et que l’on dépose en ligne sous forme de site web ou sur une plateforme de formation a « une durée de vie limitée » du fait de l’évolution continue de la toile.

C’est pour cette raison que je viens de mettre à jour un parcours que j’ai écrit concernant l’usage des ressources (textes, images, sons, vidéos) en toute légalité.

J’ai ressenti la nécessité d’écrire ce document car, dans mon quotidien de formateur et d’expert, je suis confronté au fait que de nombreuses personnes (formatrices, formateurs, enseignantes, enseignants) ne se préoccupent pas beaucoup du droit d’utilisation des ressources utilisées dans leurs cours.

Vous trouverez cette production à cette adresse : http://jacques-cartier.fr/utiliser_ressources_leg…/parcours/

Une version « allégée » se trouve à cette adresse : http://jacques-cartier.fr/utiliser_ressources_legalite/parcours_allege/

Elle est en licence Creative Commons !
Licence : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/

Bien à Vous,

Jacques Cartier

www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Un parcours de formation dans sa valise !

Le logiciel Exelearning ouvert dans Firefox

Le formateur que je suis est nomade. Les lieux d’interventions passent par l’Algérie, le Canada et des régions françaises.

Si l’organisme qui m’emploie dispose d’une plateforme de formation, il va me demander de placer mes contenus sur cet espace. Vous imaginez devoir à chaque fois déposer l’ensemble de vos travaux sur un nouvel espace qui admet tel ou tel type de fichiers ! Vous n’avez pas fini !

Mais si vous écrivez vos parcours avec un logiciel auteur qui vous permet d’exporter le fichier dans un format un peu passe-partout, alors vous allez respirer !

Je m’explique :

J’utilise le logiciel auteur (logiciel libre) Exelearning. Vous pouvez le télécharger à cette adresse : www.exelearning.net.

Des outils pédagogiques sont intégrés au logiciel, ce qui vous permet d’être autonome sans aller chercher par exemple un outil spécifique pour créer des quiz car il est déjà intégré à « Exe« . Les utilisateurs finissent pas dire « Exe », ça fait pro !

La manipulation d’Exe est très souple car il s’utilise comme un logiciel de bureautique. Pas besoin d’être un informaticien de haut vol pour pouvoir produire vos contenus.

Le logiciel s’exécute dans votre navigateur préféré et autorise un export au format Scorm. Ce n’est pas un gros mot, mais simplement une sorte de standard (voir sur Wikipédia pour les puristes)  qui fait que le fichier « s’installe » sur la plateforme cible (Moodle, Claroline, Dokeos, …). Le parcours ainsi déposé est directement utilisable par l’apprenant. Le son, les vidéos n’ont pas besoin des logiciels présents sur la machine de l’utilisateur, Exelearning a tout prévu.

L’export peut se faire aussi sous forme de site web. C’est très pratique si l’organisme ne dispose pas d’une plateforme. Un exemple : www.jacques-cartier.fr/formation_rethel/parcours/

Remarque : dans ce cas, un nom de domaine et un espace disque sont les bienvenus.

Je vous propose de tester un parcours que je viens de terminer pour une formation que j’animerai la semaine prochaine pour un prestataire qui dispose de la plateforme Moodle.

Je vous invite à télécharger le logiciel et je vous fournis les fichiers initiaux à cette adresse : http://jacques-cartier.fr/formation_rethel/fichiers/

J’ai pris soin d’indiquer que le parcours est sous licence Creative Commons : Creative Commons: Licence d’attribution non commercial 4.0.

Si vous souhaitez échanger avec moi sur ce thème, mon adresse de courriel est jacques.cartier@espace-formation.eu .

Bon travail !

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.biz
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Cours en ligne – Avantages d’un logiciel auteur

definir-preparer-organiser-animer-evaluer-une-formation-hybride-par-jacques-_2014-11-04_11-16-521

Le cours en ligne « Définir, préparer, organiser, animer, évaluer une formation hybride » a été mis à jour par mes soins.

Lien : http://www.jacques-cartier.fr/formation_hybride/

Il peut servir de support (tout ou partie) pour des formations de formateurs et aussi pour la préparation au C2i2e.

Il est utilisable également en version Scorm et peut ainsi être implanté sur toute plateforme autorisant ce format.

Réalisé avec le logiciel auteur Exelearning (version 2), il peut être modifié à tout moment et exporté à nouveau sous différents formats.

L’utilisation d’un tel outil donne une grande liberté d’action au concepteur de parcours.

Jacques Cartier
www.espace-formation.eu

Formation continue hybride

enfant_layrinthe

Paternité Certains droits réservés par dalbera

La formation continue des professeurs d’école passe à la modalité hybride. Le site education.gouv.fr l’évoque en ces termes :

« À partir de la rentrée scolaire 2013, les modalités de formation continue des enseignants évoluent. Dans le cadre de leurs obligations de service (circulaire n° 2013-019 du 4-2-2013 publiée au bulletin officiel de l’éducation nationale n° 8 du 21 février 2013), les professeurs des écoles se consacrent durant au moins 9 heures à des actions de formation continue qui peuvent être, pour tout ou partie, réalisées à distance sur des supports numériques. »

Lien vers le site : http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=73295

Ce changement, passage d’un mode présentiel à un mode hybride (ou mixte), n’est pas si simple pour les acteurs concernés. Les responsables de formation doivent rapidement imaginer une nouvelle façon de faire. Ils auront dès décembre 2013 une plateforme nationale à leur disposition intitulée « M@gister ».

Les enseignants concernés, professeurs d’école, auront eux aussi un effort d’adaptation à faire. Quid des moments à distance, quelles activités mener, quelle organisation, quel accompagnement ?

J’ai imaginé et écrit un parcours de formation visant à aider les personnes concernées à faire le pas vers la modalité hybride :

Lien vers le parcours : http://www.jacques-cartier.fr/formation_hybride.

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr

Traitement de texte, ce méconnu !

machine_ecrire Paternité Certains droits réservés par Renaud Camus

Le premier contact de beaucoup de personnes avec l’ordinateur est l’utilisation d’un traitement de texte. Il suffit de taper, comme sur une machine à écrire, et après quelques hésitations, soubresauts, le texte est imprimé. [audio:http://espace-formation.org/wp-content/uploads/2013/07/introduction3.mp3|titles=introduction3]

>>> Commentaire audio

La chose se complique lorsqu’il faut gérer un document long : l’humeur change brusquement, la colère monte lorsque le saut de page ne se fait pas au bon endroit. La machine gère le texte avec une logique très spécifique dans laquelle il faut entrer sous peine de ne jamais automatiser les documents tapés. Un clic souris doit permettre de changer la taille de la police de caractères du texte des 100 pages du rapport d’une taille 14 à une taille 12 par exemple. La numérotation doit se faire automatiquement, ainsi que les tables de matières et d’index… Le plan du document doit apparaître clairement. Pour arriver à ce type de travail, il faut en premier lieu intégrer les notions suivantes que nous verrons dans les grains mis à votre disposition dans un cours Moodle à cette adresse :

>>> http://www.jacques-cartier.fr/plateforme/moodle/course/view.php?id=34

  • la notion de paragraphe
  • la notion de style
  • la notion de document complexe (ou long)

Ce cours, mis à disposition à distance en licence Creative Commons (Paternité, Pas d’utilisation commerciale, Partage à l’identique), se propose de préciser ces notions.

A vos claviers !

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr

Un parcours de formation avec Dokeos

 

image0221La construction d’un parcours de formation sur une plate-forme simplifie le travail du formateur et aide au guidage de l’apprenant. Par exemple les coches vertes indiquent que les activités ont été réalisées par l’apprenant.

Une grille donne à l’apprenant l’état d’avancement de ses travaux : (vue partielle)

Le parcours est organisé en modules, séquences, activités.

L’exemple donné ici a été réalisé sur la plate-forme Dokeos. La méthode est la suivante :

 

 

1.      Prévoir le scénario des activités;

2.      Télécharger l’ensemble des ressources dans un dossier sur la plate-forme;

3.      Creér un parcours (outil « Parcours »);

4.      Inclure les activités dans le parcours.

Il est ainsi possible de créer plusieurs types de parcours en fonction du positionnement de l’apprenant. On tend ainsi vers l’individualisation.

L’export du parcours peut se faire au format Scorm. Il est ainsi récupérable dans une autre plate-forme.

Avec les quelques aléas habituels quant à la réutisabilité !

La création d’un parcours est un moment un peu technique. L’essentiel du travail a été réalisé en amont. Et puis, il ne faut pas oublier tout « ce qui tourne autour » : comment telle activité sera tutorée, comment telle activité sera évaluée par exemple ?

Si vous souhaitez lire la documentation Dokeos : http://www.dokeos.com/doc/DokeosFrenchTrainerManual.pdf