Petit roman d’un formateur occasionnel. (Fiction – Page 18)

logo-b2i-adultes

J’évoquais dans la page 17 un dispositif de formation en ligne regroupant des centaines de personnes. Il s’agissait d’une formation au B2i adulte pour des enseignants et des personnels administratifs de l’éducation nationale. Une dizaine d’années plus tard, je fais un retour réflexif sur cette aventure. (Je travaillais de concert avec un collègue sur ce projet.)

Le premier point marquant de cette formation est la mutualisation : un organisme partenaire disposait d’une plateforme de formation et de nombreuses ressources concernant le B2i adulte. Nous avons passé un accord pour utiliser ces deux outils. Nous avons simplement retouché des ressources pour les adapter à notre public cible.

Souvent, des organismes travaillent seuls, avec leurs propres outils, leurs propres contenus, ce qui les oblige parfois à réinventer la roue alors qu’une mutualisation même ponctuelle permettrait de travailler plus vite et à moindre coût.

Le second point marquant est le fait que cette formation était pratiquement entièrement en ligne. Seule une matinée en présentiel était organisée pour lancer le dispositif. Les apprenants étaient regroupés dans un établissement par zones géographiques ce qui limitait les déplacements. Passer du tout présentiel au pratiquement tout distanciel était un beau challenge que les participants ont abordé avec sérénité. Nous n’avons pas eu à faire face à une fronde sur la modalité du parcours de formation.

Le troisième point concerne l’accompagnement des apprenants : les formateurs de cette institution, habitués au présentiel, ont vu leur rôle se transformer. Ils ont assuré un accompagnement à distance de leur groupe d’apprenants. Il leur a fallu suivre quelques formations présentielles et quelques réunions synchrones en amont de l’ouverture de la formation pour qu’ils réfléchissent en commun et intègrent pas à pas ce nouveau rôle. On peut dire qu’ils ont, dans leur très grande majorité, joué le jeu et tutoré au mieux leurs ouailles. Les stagiaires ont souvent apprécié ce suivi au plus près de leurs préoccupations.

Quatrième point non négligeable, le financement du tutorat ! À cette époque, le tutorat était financé à hauteur d’une heure de ménage ou de garde d’enfant le soir quand les parents vont au cinéma ! Il a fallu convaincre nos responsables que le tuteur est un professionnel, spécialiste des contenus et de la communication. Chaque tuteur a ainsi été doté d’un forfait d’heures d’accompagnement financé correctement.

Le cinquième point que je vais évoquer nous a beaucoup surpris : la formation débouchait sur l’obtention d’une attestation B2i adulte officielle. Lorsque que nous étions un peu en retard dans l’envoi de ce document, les collègues nous envoyaient rapidement un courriel pour le réclamer. Nous avons ainsi perçu que les stagiaires se plaçaient dans un contexte de formation tout au long de la vie et que cette attestation allait être placée dans une chemise pour une future validation d’acquis professionnels par exemple.

Rem : mon mémoire de master 2 concerne ce dispositif : www.jacquescartier.net/master/memoire.pdf

Jack, formateur occasionnel.

À suivre …

Lien vers les pages du petit roman : http://jacques-cartier.fr/roman/

© 2015 J. CARTIER

b2i

Le B2i adultes a subi une cure de jouvence en 2012. Le référentiel a évolué, il est moins axé maintenant sur des savoirs procéduraux et plus tourné vers une utilisation responsable et citoyenne du numérique.

Ce qui a le plus bougé, selon moi, c’est la façon d’évaluer les compétences du candidat. Dans le document en lien, vous aurez une idée précise de la façon dont les évaluations se déroulent : http://cache.media.eduscol.education.fr/file/2012/90/5/Annexe_IV_Guide_a_l_usage_des_evaluateursr-27_222905.pdf

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Pour l’académie de Besançon :
Évaluateur des centres de formation qui souhaitent obtenir l’agrément, formateur des personnes qui souhaitent obtenir l’habilitation à devenir évaluateurs (évaluatrices).

Compétences, compétences !

centre-de-formalites-des-entreprises-mozilla-firefox_2013-07-06_07-07-37

Un de mes enfants s’est inscrit hier comme autoentrepreneur. Il n’y a rien de particulier, me direz-vous, à faire part de cette information !

Sauf qu’il est intéressant de remarquer que les compétences Tic demandées ne sont pas des moindres !

– Trouver le bon site pour s’inscrire ;

– Répondre à un formulaire en veillant à la façon de saisir le mot de passe (majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux) ;

– Prouver son identité en joignant, sur un document scanné, la photocopie de sa carte d’identité recto-verso avec un paragraphe manuscrit en dessous des images  (utilisation d’un scanner) ;

– Indiquer une adresse de courriel valide pour recevoir les éléments utiles au dossier ainsi qu’un mot de passe ;

– Remplir un document au format .PDF, uniquement remplissable et imprimable mais pas enregistrable ;

Les pré-requis pour une telle démarche sont ainsi  les suivants :

– disposer d’un ordinateur connecté à Internet, d’une imprimante, d’un scanner ;

– disposer d’une adresse électronique valide ;

– savoir gérer des fichiers de type image et traitement de texte ;

– savoir gérer un document composite intégrant texte et image ;

– avoir des notions de l’utilisation d’un fichier au format .PDF.

Pour réussir cette démarche d’inscription, il faut avoir des compétences avérées de type B2i collège/lycée ou B2i adultes ou C2i niveau 1.

Une personne qui n’a pas ces compétences dans le monde d’aujourd’hui se trouve ainsi fort dépourvue.

Jacques Cartier
www.jacques-cartier.fr

Du B2i vers le C2i

Former les personnels de l’Académie de Besançon aux technologies de l’information et de la communication en prenant appui sur un dispositif d’accompagnement à distance

500 personnes en ligne !


http://foad.ac-besancon.fr/B2i@adultes.htm

 

10 modules de formation pour :

Une formation ouverte et à distance proche de vous

Une attestation de capacités *

– découvrir et pratiquer l’Internet

– utiliser le courrier électronique

– rechercher de l’information

– produire des documents simples et/ou élaborés à l’aide d’un traitement de texte

– créer des tableaux de calculs, faire des graphiques, les intégrer dans un texte

– se protéger contre les virus, se former sur les aspects citoyens des TIC

– acquérir ce qu’il faut savoir pour aller plus loin dans sa pratique au quotidien

– un accueil et un parcours personnalisés

– une formation à votre rythme durant 25 semaines

– l’aide d’une personne-relais dans votre établissement, une assistance téléphonique, l’accompagnement d’un formateur en permanence via la plate-forme de formation

– un accès permanent, où que vous soyez, à un espace Internet de formation sur lequel sont stockées les ressources et où ont lieu les échanges avec votre tuteur et les autres stagiaires

– pour être confiant et à l’aise dans une utilisation raisonnée des TIC et des TICE

– pour attester de ses compétences en bureautique informatique et Internet (B2i pour adultes)

– pour les utiliser au plan personnel ou professionnel

– pour participer à la validation du B2i élèves

– pour pouvoir indiquer sur son CV son niveau de maîtrise des TIC

* délivrée par le Greta au nom du ministère de l’Éducation Nationale