Se former à la demande tout en ligne

logo
Photo Jacques Cartier – CC Paternité

La formation aujourd’hui, c’est tout au long de la vie !

Mais ce n’est pas toujours simple de trouver chaussure à son pied : le bon stage, au bon moment, au juste prix, au bon endroit !

Je pense qu’il faut se tourner vers le tout distant qui est à même de répondre de façon pertinente à ces problématiques.

En ce moment, j’anime une formation Word Expert entièrement à distance. Elle regroupe des personnes d’Algérie, du Swaziland, de Côte d’Ivoire, du Canada, du Portugal, de Martinique, de Belgique et de France.

Je vous invite ainsi à me contacter si vous souhaitez bénéficier de mes services de formateur tout en ligne : http://jacques-cartier.fr/projet_tout_distant.pdf

Bien à Vous,

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Accompagner des apprenants, pas si simple !

 

Accompagner des apprenants lors d’une formation hybride ou entièrement à distance n’est pas si simple que cela. Le formateur doit réfléchir à ce nouveau rôle qui lui incombe.

Ce diaporama sonorisé aborde la question :

Vidéo sur Youtube : https://youtu.be/ewHq-h7lgiU

Bien à Vous,

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Ça bosse !

adult-2242164_960_720
Image en CC0 sur Pixabay

Bonjour à Vous,

Depuis le 5 février et jusqu’à début avril, un groupe d’une vingtaine de personnes a accepté ma proposition de suivre une formation entièrement à distance concernant l’utilisation experte du traitement de texte.

Ces volontaires originaires d’Algérie, de Côte d’Ivoire, du Swaziland, du Canada, de Belgique, du Portugal et de France, se sont attelé(e)s à la tâche.

Mon rôle consiste à les accompagner (tutorat) tout au long de ces deux mois.

Le courriel, plusieurs forums dédiés sur la plateforme de formation, un chat, des classes virtuelles sont nos outils de prédilection pour communiquer.

Je vous mets en téléchargement le document qui présente ce dispositif : http://jacques-cartier.fr/traitement_texte/experimentation_formation_entierement_distance.pdf

Bonne lecture et bien à Vous,

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Expérimentation formation entièrement à distance

consulting-2045471_960_720
Image en CC0 sur Pixabay

Bonjour à Vous,

Je commence dès demain l’animation d’une expérimentation de formation entièrement à distance avec un public volontaire issu des pays suivants : Canada, Swaziland, Algérie, France, Côte d’Ivoire.

Description de ce projet : http://jacques-cartier.fr/traitement_texte/experimentation_formation_entierement_distance.pdf

Je publierai un document réflexif à l’issue de cette formation.

Si quelqu’un de votre entourage (ou Vous-même) souhaite se joindre à ce groupe, c’est encore possible. La formation débute demain lundi 5 février 2018 et durera 2 mois.

Bien à Vous,

Écrits en ligne

clavier
Image en CC Paternité sur Pixabay

Bonjour à Vous,

Chroniqueur blogueur pour lewebpedagogique.com, je vous indique le lien vers mon dernier article concernant « La solitude du pédagogue » :

Lien : http://lewebpedagogique.com/2018/01/12/solitude-du-pedagogue/

Lien vers tous mes billets chez ce prestataire : http://lewebpedagogique.com/?s=www.jacques-cartier.fr

Et un lien vers mon ouvrage numérique  » Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes » (en Creative Commons) revu et corrigé ces jours-ci :

Lien : http://jacques-cartier.fr/itineraires/itineraire_numerique_formateur_adultes.pdf

Bien à Vous,

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Utiliser des ressources en toute légalité, quid ?

creative-commons-783531_960_720
Image en CC0 sur Pixabay

Bonjour à Vous,

J’anime cette année une formation de quinze enseignants et formateurs quasiment entièrement à distance qui concerne le Certificat Informatique et Internet de niveau 2 enseignant formateur. (C2i2e)

Romain prépare ce certificat. Le thème que nous étudions en ce moment concerne les ressources utilisées pour la préparation de nos cours. (Textes ,images ,sons, vidéos, ouvrages, …)

Il met à notre disposition une vidéo qu’il vient de déposer sur YouTube à propos de ce thème :

« Utiliser des ressources en toute légalité, quid ? »

Voici le lien : https://youtu.be/SbVramRnghw

Cette vidéo est en licence Creative Commons Paternité.

Belle idée de traiter ce thème en s’enregistrant sous forme d’une vidéo !

Merci à Romain pour cette mise à disposition.

Bien à Vous,

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Conte pour un formateur occasionnel – Scène 28

L'Hermione_toutes_voiles_dehors_(20458559311)

Image en CC Paternité sur https://commons.wikimedia.org/wiki/File:L%27Hermione_toutes_voiles_dehors_(20458559311).jpg

 « Dérapé ! La grand-voile et le génois sont bordés pas à pas au winch. Le voilier quitte le mouillage bâbord amures, au près bon plein. Nous reprenons du hale-bas de bôme, choquons un peu de grand-voile et nous voilà faisant route au 180. Le vent est établi à force 3 ce qui nous donne facilement un 6 nœuds. Les écoutes sont lovées dans le cockpit, les pare-battages rangés. Nous lofons un peu pour faire route sur un amer qui va nous permettre de faire du homing. Nous pourrons alors abattre en grand, peut-être en empannant, si le vent et la mer le permettent. J’apprécie ce nouveau bateau sans bastaques, virements et empannages sont plus simples à manier. Il est ardent, le barreur est vigilant pour ne faire finir bout au vent… »

Je suis un passionné de voile. Ce paragraphe est parlant pour moi et me rappelle de nombreuses situations vécues en croisières à la voile et sur mon voilier actuel « Pen Guen ». Mais, vous n’êtes pas marin, vous avez d’autres passions. Ce paragraphe est certainement « du chinois » pour vous. Il y a un nombre important de mots que vous ne connaissez pas !

En va-t-il de même avec l’utilisation du numérique dans la pratique du formateur ? Je fais un test :

« Tu te connectes avec Firefox de préférence. Si tu es dans l’établissement de formation Untel, vérifie tes réglages car il y a un proxy et je ne suis pas sûr qu’il soit en DHCP. Leur plateforme est Moodle en version 3.1. Tu devrais avoir le statut « enseignant » dans le cours. C’est conseillé de déposer les fichiers en .ODT, .DOCX et .PDF.Si tu scénarises un peu plus avant, la plateforme accepte le format SCORM 1.2. Ce sera simple pour toi de déposer l’archive .ZIP. L’accès à tes parcours sera parfois lent car la bande passante n’est pas terrible. Les apprenants ont tous un login et un password (connexion SSL) fourni par l’ENT de la maison… »

Pour que le formateur entre dans une dynamique de l’utilisation du numérique, quelles sont les compétences de départ nécessaires ?

Doit-il être un utilisateur quotidien de son ordinateur ? Utiliser la messagerie, naviguer sur la Toile, gérer son compte en banque, acheter en ligne, communiquer en synchrone. Doit-il être compétent dans l’utilisation de logiciels, comme une suite bureautique par exemple ?

On peut parler de « Littératie numérique ». Pour fouiller cette notion complexe, je vous renvoie sur le site canadien « HabiloMédias » (Le centre canadien d’éducation aux médias et de littératie numérique) à l’adresse suivante :

Bien à Vous,

À suivre !

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Conte pour un formateur occasionnel – Scène 27

smartphone-570511_960_720

Source en CC0 sur https://pixabay.com/fr/smartphone-prise-de-vue-mobile-570511

Les usages du smartphone se développent à la vitesse grand V. Il suffit de lire le baromètre du numérique pour voir cette évolution (révolution ?) : https://www.arcep.fr/uploads/tx_gspublication/barometre_du_numerique-2017-271117.pdf

Je m’aperçois que mon utilisation quotidienne de cet outil prend de plus en plus le dessus sur l’utilisation de mon ordinateur portable. Comme Vous, je consulte mes courriels, la météo car j’habite à 900 m d’altitude et la neige arrive, la presse, … Lorsque je vais dans mon sous-sol, la fonction lampe me rend bien des services. La boussole aussi parfois lors de mes randonnées, …

Bref, la liste est longue !

J’utilise comme formateur consultant plusieurs plateformes de formation. Elles sont programmées pour un affichage smartphone. Je peux ainsi consulter facilement les contenus des cours, écrire un message dans un forum, …

Malgré tous ces usages qui traversent toute la société, on voit poindre (à nouveau) l’interdiction de ce mini-ordinateur à l’école. Mais pourquoi ?

J’ai eu, comme professeur de collège, à intervenir une fois avec un jeune élève de quatrième qui écrivait un SMS en cachant son appareil sous sa table de classe. Je lui ai demandé de finir son message et de ranger son téléphone.

Interrogeons-nous quelques instants sur les utilisations pédagogiques de cet outil que pratiquement tous les élèves ont en main :

– Prendre des photos que l’on inclut dans une présentation faite devant le groupe classe ;

– Insérer des vidéos sur la façon d’utiliser en sécurité la perceuse de l’atelier ;

– Enregistrer des commentaires réflexifs en audio suite à une recherche faite sur Internet ;

– Visualiser le contenu du cours déposé sur l’espace numérique de travail depuis son domicile (ou ailleurs) et interagir dans un forum à thème ;

–  …

J’arrête là ce listing incomplet des possibles pour dire qu’il serait dommage de se passer d’un tel moyen de parfaire ses propres apprentissages.

Quelques consignes simples suffisent à gérer les usages :

– Mettre son appareil en mode vibreur ;

– Répondre à un message durant le temps de récréation ;

–  Apprendre à respecter, avec l’aide de ses professeurs, le droit à l’image ;

– …

Ce sont des apprentissages qui font partie des référentiels nationaux du B2i (Brevet Informatique et Internet école, collège, lycée) et aussi du C2i (Certificat Informatique et Internet) au niveau de la licence à l’université.

Ne faut-il pas vivre avec son temps ?

Bien à Vous,

À suivre !

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Conte pour un formateur occasionnel – Scène 26

travail_ordi

Source en CC0 : https://pixabay.com/fr/dactylographie-travail-690856/

Sous-titre : « Formation entièrement à distance, vue de l’esprit ? »

Bonjour à Vous,

Je souhaite vous faire part d’une réflexion à propos du montage d’une formation entièrement à distance concernant l’utilisation du traitement de texte.

Document à télécharger : traitement_texte_ce_meconnu.pdf (en Copyright)

Préambule

J’observe dans mes animations pédagogiques, en France et ailleurs, que la quasi-totalité des personnes utilise le traitement de texte comme une machine à écrire.

Presque personne n’utilise les automatismes propres à ce logiciel qui « traite de l’information ». Combien ai-je rencontré de jeunes doctorants ou docteurs qui ont tapé leur thèse « à la main » sans que, par exemple, la table des matières ne se génère automatiquement !

Au lieu que le mémoire ou la thèse soit un moment privilégié de la fin d’un cursus d’études, que la rédaction du rapport d’activité soit un moment d’expertise pour la (le) secrétaire dans une entreprise, cette époque se transforme parfois en véritable calvaire.

Principe de la modalité ouverte et à distance

Le stage en salle (15 personnes, 15 ordinateurs, un formateur volontaire mais un peu dépassé par les demandes d’aide) ne semble pas répondre aux besoins. Je pense qu’il faut individualiser, travailler sur les documents de la personne en l’accompagnant au plus près.

Le tout distance est ainsi la modalité qui semble la plus pertinente :

– Ouverture permanente au dispositif ;

– Choix d’un quota d’heures d’accompagnement modulable en fonction des besoins ;

– Individualisation du parcours, travail sur les documents gérés par la personne au quotidien ;

– Pas de déplacement ni d’hébergement ;

– Clientèle non limitée à un territoire géographique réduit. (Public francophone ou non)

On peut imaginer écrire le parcours en anglais (ou autres langues) pour augmenter le nombre possible de personnes intéressées.

Réflexion sur le rôle du formateur accompagnateur

– Il met à disposition des contenus qu’il a conçus et qui sont les éléments théoriques fondamentaux ;

Ces ressources restent sa propriété ou sont cédées à l’organisme de formation qui les place sur sa plateforme.

– Il accompagne chaque apprenant (avec ses outils de communication et/ou ceux de l’organisme de formation) sur une durée déterminée et sur la base d’un quota d’heures acheté à l’organisme de formation.

L’organisme finance uniquement l’accompagnement du formateur, s’occupe de la gestion des inscriptions et des aspects financiers.

Exemple de formation possible

J’ai produit un parcours sur Word que je vous place en lien dans lequel la vidéo prend une grande place pour aider l’apprenant à comprendre les notions essentielles.

Ce parcours est sous CopyRight.

Remarque : je suis en train de finaliser un parcours du même type « Document long et complexe avec Word » et un autre d’initiation à Excel.

Je reste à votre disposition pour évoquer la mise en place éventuelle par vos services, votre centre de formation, votre université, votre école, …, d’un parcours de ce type.

Bien à Vous,

À suivre !

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Conte pour un formateur occasionnel – Scène 25

work-384745_960_720

Image en CC0 sur https://pixabay.com/fr/travail-travailleurs-les-hommes-384745/

En lisant des ouvrages, en surfant sur la toile, en rencontrant des formateurs et des responsables d’organismes de formation, je relève que la modalité hybride en formation a le vent en poupe.

Introduire ainsi du distant nécessite un peu de réflexion, une bonne dose de travail, bref un peu de formation !

Mais comment former un grand nombre de formateurs à cette modalité ? Difficile de monter des stages présentiels par groupes de 12 personnes, combien de temps cela va prendre ? Quels coûts induits ?

Et puis former les personnes à l’hybridité, ne faut-il pas le faire en hybride ? Ou en tout distance si les personnes sont très éloignées ou empêchées.

Je réfléchis ainsi à un dispositif de formation à l’hybridité qui soit souple, ouvert en permanence, dans lequel on puisse s’inscrire en choisissant un nombre d’heures de participation, un « pack » accompagnement de 5 heures ou dix heures (ou plus si affinité), une possibilité d’intégrer une communauté d’apprentissage de formateurs venant de divers horizons, …

J’ai fait une simulation en écrivant un parcours document de travail que vous trouverez à cette adresse : http://jacques-cartier.fr/parcours_hybride/ .

Si cette idée vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter pour échanger et/ou mettre en pratique ce projet.

À suivre !

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu