Conte pour un formateur occasionnel – Scène 6

Copyright-loupe
Source en CC0 : https://pixabay.com/fr/droit-d-auteur-loupe-livre-389901/

Nous avons terminé notre activité concernant la notion d’objectif pédagogique. Les groupes ont présenté des productions de qualité. Les ressources présentées venaient la plupart de la Toile : des textes, des images, des sons, des vidéos. Quelle richesse ce réseau mondial !

Notre formateur a alors pris la parole en nous questionnant sur le droit d’utilisation des éléments trouvés en ligne. Tout de suite, certains ont dit : « C’est en ligne, alors on peut utiliser ! ».

Et le Jacques de nous monter par des exemples que cela n’est pas si simple. Il nous a fait alors un petit topo sur la question en évoquant les licences Creative Commons. Il a écrit un parcours de formation sur ce thème qu’il met à disposition en licence Creative Commons Paternité, Pas d’utilisation commerciale, Partage à l’identique.

Cela vous semble un jargon de professionnel du droit ! Non, vous allez comprendre en vous connectant : http://jacques-cartier.fr/utiliser_ressources_legalite/parcours/

Pas besoin d’avoir fait un master 2 de droit pour comprendre les choses. Un petit effort de réflexion suffit, un peu de bon sens et de respect.

Mon entreprise me fournit les contenus de formation certes (j’espère qu’elle tient compte du droit d’auteur !). De mon côté, je dois utiliser des ressources « additionnelles », ne serait-ce que dans un exercice que j’ai imaginé. Si les images par exemple que j’utilise ne sont pas libres de droit, je risque de mettre ma boîte en difficulté.

Notre formateur nous indique que la plupart des formateurs et des enseignants qu’il forme ne se soucient pas du tout de ce problème. Certains produisent des super cours en scannant un ouvrage, en capturant un fichier vidéo sur YouTube, en enregistrant des images trouvées sur des sites (clic droit, enregistrer l’image !), …en copiant collant du texte sans indiquer la source, …

Ils disent qu’ils font cela pour le bien de leurs stagiaires, de leurs élèves. Pour les vidéos en ligne, ils capturent le fichier car la connexion à Internet laisse à désirer dans leurs établissements.

Oui, mais ce bon sentiment ne suffit pas pour être dans les clous !

À suivre !

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.eu

Laisser un commentaire