Une journée ordinaire d’un formateur !

cv

Ce matin classe virtuelle de 8 h à 9 h avec des personnes de l’île de la Réunion sur le thème de l’utilisation du traitement de texte en mode expert.

A 9 h, rendez-vous (en classe virtuelle) avec un apprenant OpenClassrooms de la région de Marseille que j’accompagne comme mentor.

A 10 h 30, cours particulier (en classe virtuelle) avec une personne de la région de Constantine en Algérie sur la thématique de la création de formations hybrides.

A 14 h, sur Skype, préparation d’un programme de formation avec une personne de Bordeaux.

Dans l’après-midi, test de la plateforme Skype Entreprise avec une apprenante de Franche-Comté.

A 18 h, sur ma classe virtuelle, début d’une formation avec des collègues enseignants d’Alger.

Vous voyez que la classe virtuelle devient un outil de plus en plus utilisé dans la pratique d’un formateur, d’un gestionnaire de projet.

L’éventail des personnes s’élargit, les frontières géographiques tombent.

Il subsiste encore parfois la barrière du débit de la connexion de la personne connectée. Mais ce souci technique se raréfie.

Branchez votre casque et votre webcam !

Si vous souhaitez vous initier à la pratique de la classe virtuelle, je peux vous proposer une formation entièrement à distance.

>>> Contactez-moi : jacques.cartier@espace-formation.eu

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.org

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Carte conceptuelle, compagne du quotidien

2018-12-30 10_04_36-Window

Nous avons toutes et tous nos logiciels favoris pour traiter d’un sujet. J’ai une préférence pour la carte conceptuelle (ou mind map ou carte mentale).

J’utilise la carte ci-dessous comme document de réflexion avec des personnes qui se lancent dans l’introduction du numérique dans leur pratique pédagogique.

Lien vers la carte : https://tinyurl.com/ycvgydvn

Cliquer sur l’image ci-dessus

J’aime bien la souplesse d’utilisation de ce support, la possibilité de partager, de modifier les contenus très rapidement de façon collaborative ou non.

On peut proposer une carte incomplète à un groupe d’apprenants. A charge des personnes de la compléter en direct par petits groupes. Les interactions sont dans ce cas très enrichissantes.

L’ajout de fichiers joints, de liens ouvre la carte vers des ressources ajoutées qui contribuent à son enrichissement.

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.org

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Mentor, un rôle porteur

mentor-2063045_960_720
Image en CC0 sur https://pixabay.com/fr/mentor-d%C3%A9marrage-mentorat-2063045/

Dans la mythologie grecque, Mentor est le précepteur de Télémaque et l’ami d’Ulysse. Par assimilation, un mentor est un conseiller expérimenté, attentif et sage auquel on fait entièrement confiance. Il ne faut pas confondre « mentorat » et « coaching » qui sont deux concepts différents.

Définition sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Mentor

Depuis début octobre, j’ai le plaisir d’être mentor chez OpenClassrooms.

Habitué à plutôt jouer le rôle d’enseignant, de formateur, de tuteur, j’apprécie cette modalité d’accompagnement qui est nouvelle pour moi.

C’est un plaisir de pouvoir faire bénéficier la personne mentorée de son expérience de dizaine d’années dans le monde de la formation et de l’enseignement sans mettre en avant ce vécu comme la vérité vraie !

Non, le rôle a assumer est beaucoup plus fin que cela. J’ai trouvé des éléments qui me semblent intéressants pour le qualifier sur le site de l’université de Sherbrooke :

Lien : https://www.usherbrooke.ca/mba-mentorat/mentorat/mentor/role/

———————————————————————————————————

Rôle du mentor

Le mentor écoute, questionne et donne du feed-back afin que le mentoré prenne les bonnes décisions, le mentor doit donc :

Savoir écouter

Il est important que le mentor sache écouter activement son mentoré. L’écoute active implique d’absorber ce que l’on entend et d’en vérifier la compréhension.

Bâtir la confiance

La confiance est primordiale dans une relation mentorale. Seul un climat de confiance permettra au mentoré de communiquer ses véritables objectifs, ses craintes et ses idées. Elle se construit petit à petit et ce n’est jamais quelque chose d’acquis.

Partager ses expériences

Votre mentoré appendra autant de vos échecs que de vos succès, le mentor est un modèle de compétence.

Faire réfléchir le mentoré

Faire une rétroaction constructive au sujet des forces et des domaines de développement. Cela ne signifie pas de dire à votre mentoré ce qu’il doit faire, il faut plutôt le guider vers ses propres solutions, ce qui permet au mentoré de se responsabiliser. Les mentors doivent poser des questions, informer et faire des suggestions qui amènent leurs mentorés à prendre leurs propres décisions.

Suivre les règles de conduite et le code d’éthique

Ces lignes directrices concernent la confidentialité, la vie privée, l’égalité, la responsabilité, les conflits d’intérêts et le professionnalisme.

«L’enthousiasme que vous affichez comme mentor énergisera votre mentoré et lui permettra d’accomplir beaucoup plus que ce qu’il n’avait jamais cru possible.»

Elizabeth Weinstein, Mentoring for Success

———————————————————————————————————

Bien à Vous,

Jacques Cartier – Mentor chez OpenClassrooms – OpenClassrooms.com

Site personnel : www.jacques-cartier.fr – Blogue : www.espace-formation.org – Plateforme de formation : www.espace-formation.eu