Blog, blog, blog, un peu, beaucoup, passionnément, …

blog

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/4/42/Blog_%281%29.jpg

By Cortega9 (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

De nombreux stagiaires me posent la question. Jacques, dois-je choisir un réseau social pour publier des articles, le blog (blogue) est-il à mettre au rancart ?

Pour répondre à ce questionnement, je fais référence à ma propre pratique. Blogueur depuis de nombreuses années – www.espace-formation.org -, je poursuis mon activité « d’écrivain » sur ce support dont j’apprécie la souplesse et la richesse d’utilisation. C’est vraiment un lieu d’écriture privilégié. On se sent journaliste à part entière ! D’ailleurs le blogueur est de fait un journaliste à part entière, responsable de ses écrits et des commentaires apportés par les internautes.

C’est vrai que mon écriture a débordé vers les réseaux sociaux, LinkedIn, Facebook et Twitter. Mais la teneur des « posts » n’est pas de même nature. Je dirais que pour le blogue, je suis plus dans une écriture plus aboutie, plus fouillée que dans mes écrits sur les réseaux. Mais cette assertion tend à prendre du plomb dans l’aile néanmoins !

En effet j’utilise la viralité des réseaux (LinkedIn) pour écrire en diffusant immédiatement sur des plateformes comme Facebook et Twitter. Et souvent, je copie colle l’article dans mon blogue…

Donc il y a une sorte de multi production qui s’installe dans ma pratique.

Alors, Jacques, tu abandonnes ton blogue ?

Non, parce qu’il y a d’autres arguments qui militent en sa faveur !

La possibilité d’une écriture à plusieurs, avec des statuts très fins, de l’administrateur à l’abonné sur WordPress par exemple. Le statut d’auteur permet à la personne une autonomie complète de ses billets, publication sur le Toile comprise. Le statut de contributeur permet une autonomie de création de billets, mais la publication finale est faite par l’éditeur (rédacteur en chef). Je pense à la co-écriture avec des stagiaires, des étudiants, des élèves. (Cas d’un travail commun avec des étudiants de différents pays – projet interculturel)

Et puis, le blogue est un outil très performant pour que des stagiaires valident des compétences pour obtenir par exemple le B2i adulte (1), le C2i2e (2). Je pratique cette forme d’évaluation pour cette attestation et cette certification. Le postulant publie des billets sur son blogue qui viennent valider tel ou tel item du référentiel.

Avec des collègues, nous pratiquons ainsi pour la validation du B2i adulte en région Bourgogne Franche-Comté. Je termine actuellement une formation de treize personnes au C2i2e (quasiment entièrement en ligne). Le blogue est notre outil de référence également.

En fait, c’est le projet d’écriture qui va orienter votre choix de supports en ligne. Vous allez ainsi choisir celui qui correspondra le mieux à votre projet personnel et/ou collectif.

Pendant que j’y pense : pensez à bien choisir votre hébergeur de blogue !

Soignez votre autonomie : pas de publicité, possibilité de faire des sauvegardes, pérennité de l’outil et de l’hébergeur…

Et ne soyez pas effarouché par le coût. Mon hébergeur me propose un nom de domaine, un blogue WordPress et une plateforme de formation Moodle pour deux euros par mois.

Jacques Cartier

  • Brevet Informatique Adulte
  • Certificat Informatique et Internet de niveau 2 Enseignant formateur

Laisser un commentaire