Formateur occasionnel, pas si simple !

tools_do_it_yourself_hammer_carpentry_construction_wrench_repair_work-926209.jpg!d
Image en CC0 sur https://pxhere.com/fr/photo/926209

Extrait de mon ouvrage « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » (1)

Je suis un formateur lambda, j’ai un métier à côté, j’assure quelques formations pour un organisme privé. Je suis un formateur occasionnel.

J’aime bien la formation dans une salle de formation, en contact direct avec les stagiaires que l’on nomme « apprenants » dans le jargon de mon organisme de tutelle.

Depuis peu, on me demande (avec une insistance douce) d’introduire de la distance dans ma pratique. J’ai compris que ma formation ne se déroulera plus entièrement en présence, qu’il y aura des moments « à distance ».

Je n’ai pas bien saisi au début ce que l’on me demandait. Et puis, que faire à distance ?

J’ai pris le taureau par les cornes, parce que j’aime bien faire ce job qui m’apporte des satisfactions et un peu de beurre dans mes épinards.

J’ai choisi une séquence pédagogique qui « marche » bien. J’entends par là que j’ai le sentiment que les apprenants aiment bien les contenus et la façon dont je les aborde.

J’ai ainsi réfléchi à ce que je pouvais mettre à distance. Ce qui m’est venu en premier à l’esprit, ce sont des contenus à lire que je peux mettre en ligne au format PDF par exemple. Les personnes lisent le document avant de venir en journée présentielle. Elles font ainsi une activité en amont de la date prévue du regroupement, elles ne sont pas blanches comme neige, ignorantes des contenus que nous allons aborder.

J’ai lu des trucs récemment sur la « classe inversée ». Ça doit s’en approcher… Je n’ose pas trop demander à des collègues chevronnés de peur de passer pour un béotien de la pédagogie !

Mais bien vite, des personnes me contactent car elles ne comprennent pas tout ce qui est écrit dans le fichier PDF. C’est vrai que certains passages sont un peu hermétiques.

Je les aide par courriel et parfois directement au téléphone. C’est sympa à faire, la relation est directe, personnalisée. Mais ça prend du temps. Mon épouse me demande si je suis payé pour faire cela…

Des amis, des collègues me disent que je fais de la formation à distance. Je ne sais pas si c’est vrai, mais en tout cas, ça m’intéresse drôlement !

Jacques Cartier

www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.orgwww.espace-formation.info

(1) Mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Les référentiels évoluent avec le temps…

competence-940611_960_720
Source : https://pixabay.com/fr/illustrations/comp%C3%A9tence-exp%C3%A9rience-flexibilit%C3%A9-940611/

En lisant le document intitulé « CADRE DE RÉFÉRENCE DE LA COMPÉTENCE NUMÉRIQUE » édité par la province du Québec récemment, on se rend compte que les référentiels évoluent avec le temps.

Lien : http://www.education.gouv.qc.ca/fileadmin/site_web/documents/ministere/Cadre-reference-competence-num.pdf

Vous voyez sur le schéma ci-dessous que les « Habilités technologiques » sont certes présentes et incontournables mais que le « Citoyen éthique » prend le dessus.

Aucun texte alternatif pour cette image

En France, nous avons un référentiel sur ce sujet qui est le C2i2e. (Certificat Informatique et Internet Formateur Enseignant).

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Certificat_informatique_et_internet_niveau_2_-_Enseignant

Ce certificat date de 2004, ce qui le rend un peu « vieux » dirait Petite Poucette. Non pas qu’il soit mal pensé, mal écrit, mal utilisé, c’est le temps de la technologie et de l’utilisation du numérique qui le rend un peu daté.

Il serait temps d’en imaginer une nouvelle mouture, les collègues québécois nous ouvrent le chemin !

Extrait en page 7 :

  • « En résumé, ce cadre de référence vise à favoriser le développement de la compétence numérique dans l’ensemble de la communauté éducative pour que les Québécoises et les Québécois soient autonomes et critiques dans leur utilisation du numérique. Cette habileté est primordiale dans le contexte actuel, marqué par des innovations technologiques qui transforment le marché de l’emploi et influent sur les compétences recherchées par les employeurs. En ce sens, il est nécessaire d’adapter la pratique enseignante et d’inclure la compétence numérique dans les programmes éducatifs pour préparer les futurs travailleurs et travailleuses aux défis de demain. »

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.orgwww.espace-formation.info

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Partager

Saisir l’opportunité de la formation digitale

saisir

Je viens de retravailler un parcours de formation que j’ai écrit avec le logiciel auteur Exelearning (www.exelearning.net).

Voici le lien : http://espace-formation.education/stage/opportunite_foad/

Bonne navigation d’apprentissages !

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.orgwww.espace-formation.info

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Se former à distance ?

learn
Image en CC PAternité Partage à l’identique sur https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Learn.gif

J’observe dans mes animations pédagogiques, en France et ailleurs, que la modalité de formation en présence perd du terrain au profit de la modalité hybride qui mélange distance et présence.

Il me semble opportun de se pencher également sur la problématique du tout distant comme modalité permettant à des personnes disséminées sur plusieurs continents de participer à une formation sans se déplacer.

Mais la distance n’est pas que géographique : on peut privilégier cette façon de faire car il faut être à la maison pour garder les enfants, ou alors un handicap empêche de se déplacer aisément, …

Ce type de formation vous attire. Vous souhaitez un accompagnement individualisé au plus près de vos besoins. Vous avez besoin de travailler de tout endroit connecté à Internet à des horaires qui vous conviennent. Vous avez éventuellement le souhait de travailler avec d’autres personnes sous la forme d’une communauté d’apprentissage.

Espace-formation.eu vous propose ce type de formation : document explicatif

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.orgwww.espace-formation.info

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Faut-il avoir peur de la formation hybride ?

noms

En ce moment, je travaille avec des personnes qui se lancent dans la modalité hybride (Présence et distance).

Cette perspective génère des questionnements, un peu de stress. L’idée, par exemple, de ne plus travailler trois jours en présentiel mais deux seulement. Pour le troisième, il faut inventer que les « choses » se passent à distance.

Ce projet vient interroger la formation car il faut introduire de la technologie. Une plateforme pour les activités à gérer en ligne, l’utilisation d’outils de communication pour correspondre avec les apprenants.

L’aspect technique inquiète certains, mais c’est peut-être plus du côté pédagogique que les interrogations sont les plus vives.

Que vais-je faire à distance ? Quelles activités de mon cours se prêteront à cette mise en ligne ? Quel type de scénarisation mettre en place ?

Vous percevez que se lancer ainsi sans filet peut mettre pas mal de monde en porte-à-faux.

Il s’agit d’un projet qui touche profondément les habitus de l’organisme de formation qui veut se lancer dans cette aventure.

Alors, une décision institutionnelle, un chef de projet, une stratégie, des formations, un rétro-planning, …

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.orgwww.espace-formation.info

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

De l’utilisation des réseaux sociaux

social-media-2778056_1920

https://pixabay.com/fr/illustrations/les-m%C3%A9dias-sociaux-r%C3%A9seaux-sociaux-2778056/

L’expression ces temps-ci sur les réseaux sociaux permet à des mouvements sociaux d’émerger, de lancer des appels à des réunions, des manifestations, …

La facilité avec laquelle il est possible de s’exprimer est étonnante. Jamais personne n’a pu auparavant publier en quelques instants des messages à travers le monde aussi rapidement touchant un public aussi large !

Mais il y a un revers à la médaille. En effet, les dérives sont malheureusement grandement facilitées. Rassurez-vous, je ne vais pas avancer l’argument qui viserait à demander la fermeture de ces moyens de communication !

Non, je veux mettre en avant que l’utilisation de ces médias s’apprend dès le plus jeune âge à l’école, au collège, au lycée, à l’université. C’est une mission de l’école (au sens large) que d’outiller les jeunes à cette expression sur la Toile.

Enseignant de la maternelle à l’université, j’ai eu l’occasion de former mes élèves de collège au B2i élève (Brevet Informatique et Internet), mes étudiants au C2i (Certificat Informatique et Internet). Maintenant, c’est avec un public d’adultes en formation continue que cette activité perdure.

Se forger une identité numérique solide prend du temps. Des lectures, des moments d’écriture, un long cheminement personnel et social.

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.orgwww.espace-formation.info

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM

Une journée ordinaire d’un formateur !

cv

Ce matin classe virtuelle de 8 h à 9 h avec des personnes de l’île de la Réunion sur le thème de l’utilisation du traitement de texte en mode expert.

A 9 h, rendez-vous (en classe virtuelle) avec un apprenant OpenClassrooms de la région de Marseille que j’accompagne comme mentor.

A 10 h 30, cours particulier (en classe virtuelle) avec une personne de la région de Constantine en Algérie sur la thématique de la création de formations hybrides.

A 14 h, sur Skype, préparation d’un programme de formation avec une personne de Bordeaux.

Dans l’après-midi, test de la plateforme Skype Entreprise avec une apprenante de Franche-Comté.

A 18 h, sur ma classe virtuelle, début d’une formation avec des collègues enseignants d’Alger.

Vous voyez que la classe virtuelle devient un outil de plus en plus utilisé dans la pratique d’un formateur, d’un gestionnaire de projet.

L’éventail des personnes s’élargit, les frontières géographiques tombent.

Il subsiste encore parfois la barrière du débit de la connexion de la personne connectée. Mais ce souci technique se raréfie.

Branchez votre casque et votre webcam !

Si vous souhaitez vous initier à la pratique de la classe virtuelle, je peux vous proposer une formation entièrement à distance.

>>> Contactez-moi : jacques.cartier@espace-formation.eu

Jacques Cartier – www.jacques-cartier.frwww.espace-formation.euwww.espace-formation.org

Remarque : mon ouvrage chez Edilivre – « Itinéraire numérique d’un formateur d’adultes ou Le Voyage d’un saltimbanque funambule » : https://youtu.be/qTTYYdt_geM